01 mai 2007

Ca s'est pas arrangé

motivation_prof_couleur_copie

Au début de la grossesse, je continuais à faire mon boulot de d'habitude. Filmer des événements avec une grosse caméra qui pèse un âne mort. J'avais rien dit sur mon état. Je voulais 'être sûre que Crevétor était bien accroché avant d'annoncer cette nouvelle. Alors Crevétor a fait des manifs, de la moto, et des sorties de Conseil des ministres et toutes sortes de bidules remuants... Et moi j'avais envie de dormir. Surtout. Mais après j'ai arrêté la caméra qui pèse un âne mort et j'ai fait journaliste. C'est moins remuant.
Ben là je suis plus enceinte, ça risque pas. Et ben je suis toujours pas remotivée par ce travail de caméra qui pèse un âne mort avec des journalistes qui sont souvent des ânes vivants... C'est pour ça que je voudrais faire une formation à l'école des Gobelins. Pour faire un autre métier. Chef de projet ou directeur artistique multimédia. Pourvu que l'AFDAS accepte mon dossier. Parce que j'en ai vraiment marre ... Ca me plaît l'idée d'apprendre un nouveau métier. Même si ce sera pas un métier qui fait voyager tout autour du monde. Parce que ça. Voyager tout autour du monde. C'est fait. Même si certains jours je trouve encore ça vraiment bien comme métier le métier que je fais. Parce qu'on voit des tas de drôles de trucs. Comme par exemple l'autre jour, je suis allée à Montreuil à la mairie pour l'élection présidentielle malienne. Et ben y avait une sacrée ambiance rigolote et en même temps très solennelle. C'était beauoup plus rigolo que pour la nôtre d'élection. Déjà dans l'entrée il y avait 4 hommes assis à une table. Tous en costard sauf un, qui avait plutôt le look "rebelle", à savoir treilli, casquette, rangers et lunettes de soleil... Et puis des femmes. En boubou, qui tapaient la causette. D'ailleurs tout le monde tapait la causette.
23Et puis aujourd'hui par exemple. 1er mai Il y avait des dizaines de milliers de gens dans la rue et puis à Charletty pour aller écouter Ségolène Royale. Et ben moi je suis allée filmer la maison de Dalida à Montmartre. C'est le frère de Dalida qui était interviewé. Il n'a pas quitté une seule fois ses lunettes de soleil. Il était impéccable. Un peu comme Michou mais en beaucoup plus sobre quand même. Il Il était touchant. Et ça m'a rappelé que quand javais appris la mort de Dalida, je n'avais pas encore 18 ans (facile) et que cela m'avait remplie de tristesse. Je me souviens qu'on avait dit qu'elle vivait seule dans sa grande maison avec des écrans de télévision partout. J''en avais fait des cauchemars pendant quelques temps. Et alors aussi le journaliste a demandé à des passants de chanter des chansons de Dalida. Et ils l'ont fait maladroitement et timidement mais c'était très beau. Voilà. c'est aussi ça le travail que je fais. On se nourrit. De la vie des autres. De leurs histoires. de leurs soucis. Et puis on met ça dans la petite boîte. Et souvent, il n'en reste pas grand chose. Alors moi je filme. Mais je garde aussi tout ça précieusement dans ma tête...

Posté par faut voir à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ca s'est pas arrangé

Nouveau commentaire